writing an argument paper china eu relations phd thesis how to write an application letter letter what is the abbreviation for assignment writing a statement how to write an introduction to a research paper persuasive speeches to buy geometry help.com dissertation digital divide
Imprimer la page Informer un ami Reduire la police Agrandir la police

Le zooplancton permanent

 

Le zooplancton permanent est composé d’animaux unicellulaires et pluricellulaires et se reproduit par accouplement, se multiplie, et à chaque taille de sa croissance est une proie facile pour les espèces supérieures.

 

Les animaux unicellulaires appartiennent au vaste ensemble des protozoaires. Ce sont principalement des zooflagellés incolores ont la taille varie entre un et quelques dizaines de microns. Les protozoaires ciliés, plus grands (30 à 500 microns), sont équipés de cils vibratiles. Beaucoup se nourrissent de matière organique en suspension, de bactéries ou de microalgues.

Les animaux pluricellulaires sont principalement représentés pas les crustacés, tant en nombre d’espèce qu’en terme de biomasse. Il n’est pas rare qu’ils représentent 70 à 90% de la masse totale.

 

Les crustacés copépodes constituent souvent l’élément dominant du zooplancton, et jouent de ce fait un rôle fondamental dans le cycle biologique des mers. Dans les couches superficielles vivent des centaines d’espèces dont la plupart ne dépassent pas 3 à 4 mm.

Les euphausiacés évoquent de petites crevettes (10 à 40mm) pourvus d’organes lumineux. Le krill, nourriture de prédilection des baleines, est constitué de plusieurs espèces d’euphausiacés. La production annuelle moyenne de krill est de l'ordre de 0,6 à 1,5 milliards de Tonnes. Au Japon, en Russie et en Thaïlande, ces espèces sont très exploitées notamment pour l'alimentation animale.

Les cladocères Des cladocères protégés par une carapace bivalve, les mysidacés ressemblent à de minuscules crevettes (5 à 30 mm) et divers décapodes nageurs, désignés collectivement sous le nom de crevettes. Un autre crustacé primitif, mais fort prisé pour nourrir larves et alevins divers, artémia salina qui vit dans les eaux saumâtres à très salées comme les marais salant où la salinité peut monter jusqu'à 250‰ (250 gr de sel par litre d'eau).

Les méduses et les siphonophores armés de cellules urticantes contenant des poisons parfois violents et pouvant occasionner des brûlures vives, voire des accès de fièvre.

Pour en savoir plus sur : 

Francais | English

S'inscrire à la lettre d'information

Oceanopolis
Plancton du monde est une initiative portée par Océanopolis, Parc de Découverte des Océans à Brest

En savoir plus

  • Cultiver du plancton pour nourrir l’humanité ? Soutenez l'action de plancton et innovations !

    >> en savoir plus
  • Un nouveau film sur la diatomite dans la rubrique Ressources/Videos

    >> en savoir plus
  • Vous sortez en mer et souhaitez vous rendre utiles ?

    Participez au projet "SecchiDisk"

    >> en savoir plus
  • Retour en images sur la journée des océans dans la rubrique "Journées de la mer 2013"

    >> en savoir plus

Diatomées fossiles :
Nom du site...

Le saviez vous...

Comme la luciole, de nombreuses espèces de plancton sont capables de produire et d’émettre de la lumière : elles sont bioluminescentes. Dans les profondeurs océaniques, ce phénomène est courant car on estime que 90 % des espèces sont bioluminescentes. En surface, la présence de plancton bioluminescent est souvent indiquée par des sillages lumineux autour des bateaux ou de tout objet ou individu en mouvement dans l'eau. Longtemps utilisée par les pêcheurs pour détecter les bancs de poisson,...