Imprimer la page Informer un ami Reduire la police Agrandir la police

L'âme Bleue

L'association "ame bleue" à été créée pour promouvoir une écologie simple auprès des jeunes générations. en allant au contact des animaux maritimes "dans le plus simple appareil", nous voulons ramener des images qui émerveillerons les enfants pour capter leur attention, et leur faire prendre conscience de la beauté et de la fragilité des océans. pour filmer le monde marin, nous irons en apnée à la rencontre de la faune et flore maritime, en essayant d'interférer au minimum sur la vie sous marine. A l'apnée, nous associerons la voile pour un minimum d'impact sur l'environnement.

Nouvelles fraîches d'Antarctique :

click here DIMANCHE 24 FÉVRIER

follow url
Il y a une semaine nous arrivions à Ushuaia.

follow site Ce matin, Gilles nous réveille : " il fait grand soleil et on voit l'Antarctique !!". Nous y sommes enfin. Les baleines nous accueillent. Un banc d'une douzaine de mégaptères mange devant nous. Soleil éblouissant, montagnes immaculées. Tableau irréel. Elles se laissent observer deux petites heures et puis s'en vont.
Nous nous dirigeons vers un abri entre les îles aux falaises escarpées de l'archipel Melchior. Au détour d'une île, nous découvrons le voilier "Podorange" au mouillage. Nous nous mettons à couple. Retrouvailles. La famille des skippers de l'Antarctique est petite. Echanges sur la navigation, les animaux vus dernièrement. Enthousiasme, excitation, nous préparons notre matériel pour une première ballade aquatique après le repas de midi.
Nous partons avec Brice, le skipper de Podorange, pour rejoindre les baleines à 40 minutes de navigation. Elles sont là par petits groupes…
Premier contact visuel sous marin avec une mère et deux petits… elles s'approchent aussi curieuses que nous…exceptionnel? Irréel? Nous sommes au milieu de l'Antarctique, 200m de fond ou plus (le sondeur décroche), la Mer est entre 0° et 1°C, et pourtant aucune trace d'hostilité quelconque, de crainte, dans ce monde inapproprié aux humains. Alors oui ! Irréel!!
Elles nous acceptent, nous laissent rêver, et puis s'en vont. Retour vers l'Île d'Elle.
Une journée sur la péninsule, et déjà une multitude d'images, d'émotions en tête… Sur le chemin Laurent met le filet à plancton à l'eau. Il traitera la récolte en arrivant à bord.
Premier déshabillage dans le froid polaire, mais malgré le vent, l'adrénaline nous tient chaud. Après la douche, dont le volume tient dans une demi bassine d'eau, nous rejoignons nos voisins de Podorange pour une soirée d'escale, pas trop arrosée… il faut tenir physiquement sur la longueur de ce voyage… Se reposer pour perdurer. Jean-Yves, notre skipper, cuistot, nous concocte un de ses excellents repas riche en calories, que nous mangeons sans scrupules d'attentat à notre "courbe athlétique" ! Les calories se gagnent et se perdent immédiatement dans la fraîcheur de l'eau. La fatigue nous gagne… La nuit tombe. Alex traite ses images dont un exemplaire illustre ce message.


source url LUNDI 25 FÉVRIER


Je me lève avant tout le monde et sors sur le pont. Contemplatif du monde qui m'entoure. Les glaciers craquent. Le grondement sourd rebondit de falaises en falaises… Un à un mes compagnons émergent et montent sur le pont. Porridge compact au petit déjeuner. Podorange nous quitte et retourne vers l'Amérique du Sud. Pas de mise à l'eau ce matin. Nous allons randonner sur les hauteurs des glaciers environnants notre mouillage. Panoramas exceptionnels (encore). Les superlatifs nous manquent. Nous nous posons au sommet. Pas de vent, pas de mot. Contemplation. Le retour en glissade, sans luge, sur les pentes poudrées. Un stop pour prélever le plancton des glaces à flanc de colline. Retour à bord.
13 00. Décision collégiale de "sauter" le repas de midi, pour profiter au maximum de la lumière lors de la mise à l'eau. A la sortie du mouillage, nous observons une mère et son petit en pleine séance d'apprentissage. Un binôme à l'eau, à l'écart du cours maternel. Quelques apnées et images plus tard, nous reprenons la route vers la baie de Brabant, à quelques milles de là. A quelques encablures du voilier, un Mégaptère, une baleine à bosse, juvénile, fraichement sortie du joug maternel, se nourrit du Krill, abondant. Un autre binôme à l'eau. Timidement elle se rapproche, et prenant de l'assurance vient à notre contact. Deux de farandoles et de danses autour de nous, nous frôlant de nageoires. Elle vient à nous, joue autour et avec nous. L'élégance de sa danse nous subjugue, et laisse au second plan la Mer à O°, les doigts gelés, les pieds endoloris… Le froid n'existe plus. Nous goutons chaque instant de ce privilège qu'Elle nous offre. Une otarie vient participer à la fête et mêle ses arabesques aux nôtres moins gracieuses dans ce tableau aquatique.
Nous remontons à bord et regagnons un mouillage sûr pour la nuit. Le repas de midi à lieu à 18 00…Fatigués, mais toujours bien éveillés par l'excitation de cette rencontre. Tout le matériel sèche sur la bôme et les haubans. Avant que le soleil ne se couche, nous partons à 4 faire le plein des jerricans d'eau douce, le long des glaciers fondant. La nuit tombe. Une partie de carte, des photos à traiter, tout le monde s'occupe jusqu'au repas du soir.

22 00 attablés autour d'une soupe arabe, nous prolongeons la soirée, heureux d'être sur le continent blanc...

click (textes de Franck Daouben)

 

Vous pouvez suivre les infos aussi sur

https://www.facebook.com/ame.<wbr></wbr>bleue.1

http://antarctique2013.fr/

le souvenir de 2010 : http://expe-apnee-cap-horn.<wbr></wbr>sportblog.fr/

 

Francais | English

S'inscrire à la lettre d'information

Oceanopolis
Plancton du monde est une initiative portée par Océanopolis, Parc de Découverte des Océans à Brest

En savoir plus

  • Cultiver du plancton pour nourrir l’humanité ? Soutenez l'action de plancton et innovations !

    >> en savoir plus
  • Un nouveau film sur la diatomite dans la rubrique Ressources/Videos

    >> en savoir plus
  • Vous sortez en mer et souhaitez vous rendre utiles ?

    Participez au projet "SecchiDisk"

    >> en savoir plus
  • Retour en images sur la journée des océans dans la rubrique "Journées de la mer 2013"

    >> en savoir plus

Diatomées fossiles :
Nom du site...

Le saviez vous...

Comme la luciole, de nombreuses espèces de plancton sont capables de produire et d’émettre de la lumière : elles sont bioluminescentes. Dans les profondeurs océaniques, ce phénomène est courant car on estime que 90 % des espèces sont bioluminescentes. En surface, la présence de plancton bioluminescent est souvent indiquée par des sillages lumineux autour des bateaux ou de tout objet ou individu en mouvement dans l'eau. Longtemps utilisée par les pêcheurs pour détecter les bancs de poisson,...