Imprimer la page Informer un ami Reduire la police Agrandir la police

L’océan échange du CO2 avec l’atmosphère à travers deux voies. Une première voie est la pompe physique par laquelle le CO2 se dissous dans les eaux froides et denses qui plongent vers l’océan profond. L’océan froid agit en tant que « puits » pour le CO2. Alors qu’on contraire, l’océan chaud en est une « source ».

(Animation EUR-OCEANS réalisée avec le soutien de la Commission Européenne)

 

L’océan échange du CO2 avec l’atmosphère à travers deux voies. La deuxième voie est la pompe biologique par laquelle les algues microscopiques présentes dans les eaux marines de surface fixent du CO2 par photosynthèse e. Ensuite, lorsque ces algues meurent, la matière organique sédimente en profondeur. Cette pompe biologique permet donc le transfert du CO2 atmosphérique vers l’océan profond, via le cycle du carbone.

 

(Animation EUR-OCEANS réalisée avec le soutien de la Commission Européenne)

L’ajout de fer stimule la photosynthèse du phytoplancton, et provoque une capture spectaculaire du CO2 atmosphérique. Mais ceci n’est pas sans conséquence sur l’écosystème: la composition de la communauté des microalgues en est affectée, et les crustacés  zooplanctoniques, attirés par cette floraison, prolifèrent. Les expériences montrent que seulement une petite partie de la matière organique produite en surface est exportée vers l’océan profond.

(Animation EUR-OCEANS réalisée avec le soutien de la Commission Européenne)

Francais | English

S'inscrire à la lettre d'information

Oceanopolis
Plancton du monde est une initiative portée par Océanopolis, Parc de Découverte des Océans à Brest

En savoir plus

  • Cultiver du plancton pour nourrir l’humanité ? Soutenez l'action de plancton et innovations !

    >> en savoir plus
  • Un nouveau film sur la diatomite dans la rubrique Ressources/Videos

    >> en savoir plus
  • Vous sortez en mer et souhaitez vous rendre utiles ?

    Participez au projet "SecchiDisk"

    >> en savoir plus
  • Retour en images sur la journée des océans dans la rubrique "Journées de la mer 2013"

    >> en savoir plus

Diatomées fossiles :
Nom du site...

Le saviez vous...

A la fin de l’année 2008, le Dr Gáspár Jékely, spécialiste hongrois en biologie du développement et ses collègues de Tübingen ont mis en évidence la plus simple structure oculaire décrite, au sein du plancton marin.Ces structures oculaires sont composées de deux cellules seulement : un photorécepteur et une cellule pigmentant avec l'obscurité.Ce modèle se rapproche du prototype d'yeux imaginés par Darwin et considérés comme les premiers à être apparus dans l'évolution animale. Bien que ces...